Prestations

Etude architecturale : Ecoconstruction

De nombreux acteurs et promoteurs immobiliers donnent la priorité à la construction de bâtiments durables et économes en énergie. Ils privilégient cette approche qui génère des coûts supplémentaires pour les études et parfois pour la réalisation du bâtiment mais elle assure des performances énergétiques générant des économies très importantes de consommation d’énergie tout au long de la vie du bâtiment.

Le BES.2E vous aidera à choisir la bonne stratégie pour adopter le standard adéquat à vos ambitions et à la valorisation verte que vous souhaitez donner à votre bâtiment ou votre bien immobilier (passif, écologique, HQE, BEPAS, BEPOS…).

Afin de promouvoir le concept de construction écologique on adopte une démarche qui se compose en premier lieu de :

  • L’analyse du site de projet (localisation, relief, nature du sol, les masques, la biodiversité faune et flore, la qualité de l’air y compris poussière, l’acoustique, ilot de chaleur, le vent et la thermo-aéraulique).
  • L’analyse des données climatiques relatives au site tels que température, humidité, parcours du soleil et la rose du vent.
  • L’analyse de la réglementation urbaine.
  • L’analyse de besoin des usagers (nature de bâtiment et son programme fonctionnel, confort hygrométrique, confort acoustique, confort visuel et santé)

En deuxième lieu, la synthèse qui découle de la partie analytique comporte l’ensemble des contraintes et des objectifs de performance à atteindre durant les phases de conception et de réalisation du projet.

1.1. Phase APS :

Le parti architectural décrit l’esquisse du projet qui répond aux besoins des usagers, à la réglementation urbaine, aux contraintes et objectifs de performances visées et il sera modelée en volumétrie (3D) pour des simulations thermiques dynamiques réalisées avec des logiciels spécifiques afin d’optimiser :

  • Le degré de compacité du projet.
  • L’implantation du projet par rapport au parcours du soleil et la rose du vent
  • Les types de zones thermiques selon le programme du projet
  • Les parois et les composants sollicités (murs, planchers et toitures, baies vitrées).
  • Le taux de fenestration (vitrage) par orientation.
  • Les brise-soleils et les brise-vents

1.2. Phase APD :

Des améliorations seront apportées à l’esquisse du projet suite aux résultats des différentes simulations et les différents intervenants d’études des lots spéciaux seront appelés pour développer davantage le projet en coordination avec l’équipe de « BES.2E ».

Cette phase d’étude est cruciale pour la réussite du projet. On développe le projet simultanément avec :

  • L’ingénieur de structure : les solutions adéquates pour assurer d’une part la stabilité du projet et d’autre part pour que les éléments de structure s’intègrent en harmonie avec le caractère du projet et le concept écologique (qualité et nature des matériaux, mise en œuvre, traitement thermique).
  • L’ingénieur fluide : Les résultats dégagés suite à l’optimisation de l’enveloppe extérieure composée de différentes parois et composants sollicités par les agents climatiques seront exploités pour affiner le calcul du bilan thermique du projet. Les simulations de l’impact du vent sur le projet affine aussi le calcul bilan aéraulique. Ces deux bilans seront un référentiel important à la conception du confort thermique des usagers et aussi aux choix pertinents des systèmes de chauffage, de ventilation, de rafraichissement et de climatisation. La coordination pour intégrer des systèmes hybrides sera toujours bénéfique pour réduire davantage le besoin en énergie.

La production d’ECS est aussi un sujet d’optimisation au niveau du choix des systèmes et au niveau du choix du type d’énergie (gaz, électrique, solaire, géothermique…).

La gestion durable des eaux (pluviale, potable et usée) est devenue une nécessitée à l’échelle macro (environnement) et à l’échelle micro du bâtiment. L’exploitation d’eau pluviale pour les sanitaires, les nettoyages et l’arrosage. La rationalisation de consommation d’eau potable et le traitement des eaux usées.

  • L’ingénieur électricité et sécurité incendie : L’optimisation faite pour les taux de vitrage pour chaque orientation, le choix adéquat des parois transparents seront prises en compte pour profiter le maximum de l’éclairage naturel et concevoir des circuits et des systèmes intelligents pour réduire le recours à l’éclairage artificiel. Des logiciels spécifiques seront utilisés pour les simulations d’optimisation de l’éclairage artificiel. Aussi on veille au choix des luminaires et des équipements électriques performants qui engendrent des gains en consommation d’énergie non négligeables. Le bilan électrique est aussi tributaire du choix des équipements CVCA et de l’intégration des systèmes de production d’énergie électrique.
  • Le désigner d’espace intérieur : La qualité spatiale intérieure contribue au confort et au bienêtre des usagers sur le plan visuel et psychologique mais souvent le choix des revêtements, des peintures et du mobilier affecte la qualité de l’air intérieur surtout pour les espaces conditionnés (chauffé et climatisé). Notre intervention veille à ce que ces éléments ne causent pas une surconsommation d’énergie pour augmenter les débits d’air (neuf à introduire et vicié à extraire) et les débits d’air de ventilation mécanique au période tempérées.

D’autre intervenants d’études peuvent être appelés selon le caractère du projet et les contraintes fonctionnelles et environnementales.

1.3. Phase DCE :

Les différentes solutions optimisées, au niveau architecture, design intérieur et technique, seront prescrites ou/et dessinées pour servir à la préparation du dossier de consultation des entreprises d’exécution du projet.

On veille à la qualité et la clarté des documents qui importent beaucoup à la compréhension du projet et l’efficacité des pratiques d’exécution.

1.4. Phase exécution : Direction, contrôle des travaux :

La mission « Direction, contrôle des travaux » comporte généralement :

  • Suivi du planning d’exécution fourni par les entreprises et validé par le maitre d’œuvre.
  • Suivi des travaux aux fins de garantir leurs conformités avec les documents contractuels (les dossiers graphiques et les cahiers des charges).
  • L’organisation des réunions de chantier.
  • L’organisation des réceptions des travaux des divers corps de métier.
  • Rédaction des comptes rendus de réunion et d’état d’avancement des travaux.
  • Rédaction des procès-verbaux de réception.
  • Contrôle et surveillance des plans de détails à fournir par les entreprises.
  • Contrôle technique de l’exécution des travaux.
  • Contrôle des métrés, factures et attachements.
  • Assistance technique aux réunions de coordination durant la phase exécution des travaux.

Etude Energétique

2.1. ETUDE DE PERFORMANCES THERMIQUES :

Depuis janvier 2010, des arrêtés ministériels fixent les spécifications thermiques minimales auxquelles sont soumis les projets de construction de bâtiments neufs à usage d’habitation, tertiaire et les projets d’extension de bâtiments existants de même type et ce, à des fins d’économie d’énergie.

La SES.2E est capable d’étudier vos projets quelle que soit leur taille afin d’optimiser leurs spécifications minimales de performance thermique qui sont fixées selon l’approche performantielle ou/et l’approche prescriptive.

2.2. AUDIT ENERGETIQUE SUR PLAN

Afin de promouvoir le concept d’utilisation rationnelle de l’énergie et de participer aux efforts nationaux dans l’économie d’énergie et dans la réduction du taux d’émission de gaz à effet de serre (CO2), pour le secteur résidentiel et tertiaire, la SES.2E vous accompagnera dans l’adhésion volontaire à l’audit énergétique sur plan pour vos nouveaux projets. Vous serez soutenu durant toutes les missions, en commençant par le choix du site du projet, un accompagnement durant les phases d’études et d’exécution et en terminant par un suivi énergétique durant la première année d’exploitation.

2.2.1. APS architecture => phase programmation et APS (AEP)

Dès la conception du projet, on accompagne le maitre d’œuvre pour :

  • Etudier l’impact de l’environnement immédiat du projet.
  • Analyser la rose des vents (se protéger des vents dominants et profiter des vents favorables au rafraichissement).
  • La création de micro climat dans la mesure possible.
  • Optimiser du taux de vitrage par orientation.
  • Etudier le parcours solaire pour intégrer de brises soleils, protection solaire avec décrochement de volume, …).
  • Identifier pour mieux organiser, les espaces tampons (cages d’escalier, ascenseurs, terrasses fermées, …), les espaces qui nécessitent seulement la ventilation naturelle ou/et mécanique et les espaces à conditionner.

 

2.2.2. APD architecturale et lots spéciaux => APD (AEP)

Les dispositions d’amélioration de la qualité thermique et énergétique du projet sont à deux niveaux :

Premier niveau : Enveloppe du bâtis

  • Isolation thermique des murs extérieurs,
  • Traitement des ponts thermiques,
  • Isolation thermique des baies vitrées selon le choix de la menuiserie,
  • Isolation thermique des toitures ou/et planchers exposés,
  • Optimisation des apports solaires (brise-soleil, store extérieur ou/et intérieur),
  • Réduction de l’infiltration d’air parasite

Deuxième : Systèmes CVCA et éclairage

  • Optimisation du système de chauffage en favorisant les systèmes hybrides ou/et naturels,
  • Optimisation du système de ventilation en favorisant les systèmes hybrides ou/et naturels,
  • Optimisation du système de conditionnement d’air (rafraichissement / climatisation) en favorisant les systèmes hybrides ou/et naturels,
  • Optimisation du système d’éclairage en favorisant l’éclairage naturel,
  • Optimisation des systèmes de production d’eau chaude sanitaire.
  • Introduction de système de contrôle de la qualité d’air intérieur.
  • Intégration de la gestion durable des eaux pluviale, potable et usées.

2.2.3. DAO projet => ED et PDAOED (études définitive et préparation des                              dossiers d’appel d’offres)

Pour cette étape on effectue :

  • Synthèse des mesures d’économie d’énergie envisagées.
  • Calculer pour chaque mesure (action) :
  • Economie annuelle escomptée en énergie,
  • Investissement (les surcouts et les moindres couts),
  • Temps de retour de l’investissement.
  • Les descriptifs et détails d’exécution de chaque action pertinente choisie.
  • Intégration d’un système de management d’énergie
  • Intégration d’un système de gestion technique du bâtiment pour les projets énergivores.

2.2.4. Exécution des travaux et recollement => RTRE (recollement des travaux et rapport d’exécution)

Durant et à la fin des travaux on effectue :

  • Suivi de l’ensemble des actions d’amélioration énergétique en s’assurant de la conformité de leur réalisation suivante les cahiers de charge,
  • Rapport de recollement des mesures réalisées (y compris photo, PV de réunions de chantier).

Expertise énergétique

L’expertise énergétique concerne les projets qui sont en phase de démarrage des travaux et les études sont déjà finalisées. Notre mission sera limitée à l’audit des études afin d’améliorer les performances énergétiques du projet sans causé des surcoûts non prévisionnels ou/et non acceptable.

En concertation avec les différents acteurs, des actions d’efficacités énergétiques peuvent être validées suite à des analyses, des simulations thermiques et prouvant leurs pertinences.

Un accompagnement durant la phase d’exécution des travaux appuyer par des descriptifs ou/et des détails graphiques relatif à chaque action retenue.

Un service de suivi énergétique durant la première année d’exploitation pourra être compris à cette expertise en vue d’affiner d’avantage les régulations des systèmes CVCA et d’éclairage.